Pétition adressée à la Caisse de Dépôt et de Placement du Québec

Nous demandons à la Caisse de Dépôt et de Placement de retirer les cotisations des Québécois et Québécoises de la compagnie Goldcorp Inc., car il s’agit d’un investissement par lequel nous contribuons à financer au Guatemala des projets extractifs fortement contestés et réputés entraîner de graves dommages humains et environnementaux.

Nous demandons à la Caisse de Dépôt et de Placement de retirer les cotisations des Québécois et Québécoises de la compagnie Goldcorp Inc., car il s’agit d’un investissement par lequel nous contribuons à financer au Guatemala des projets extractifs fortement contestés et réputés entraîner de graves dommages humains et environnementaux.

[signature]

   

852 Signatures
852Laurent Thouinavr 30, 2017
851justine danieljan 11, 2017
850Claude Deschênesmai 01, 2016
849Diane Dufourdéc 14, 2015
848Andrew Richards déc 05, 2015
847Jonathan Laforestnov 13, 2015
846Dominic Tibérionov 13, 2015
845Jean Hudonnov 07, 2015
844Vincent Duhamelsept 08, 2015
843Christiane Baileysept 08, 2015
842Andrée-Anne Grattonsept 08, 2015
841Antoine Verret-Hamelinsept 01, 2015
840Christian Loupretmai 18, 2015
839Jean-Paul Salaunmai 15, 2015
838Pascal Lévesquemai 14, 2015
837Marcel Plamondonmai 14, 2015
836Clément Berniermai 14, 2015
835françois girardmai 14, 2015
834Marie-Pier Girardmai 13, 2015
833Maud Reidmai 13, 2015
832N Kobingermai 13, 2015
831Luc Béginmai 13, 2015
830Patrice simardmai 13, 2015
829Line Martineaumai 13, 2015
828Leblanc Andremai 13, 2015
827Maddie Sillivosavr 23, 2015
826alexa guttroffavr 23, 2015
825kayla biereiavr 23, 2015
824Nick Leporeavr 23, 2015
823John Waggoneravr 23, 2015
822Karen Maalaavr 23, 2015
821Jennifer Gonzalezavr 23, 2015
820zachary calilungavr 23, 2015
819Jake Woodleeavr 23, 2015
818Clare Sitzeravr 23, 2015
817Caeli Koizumiavr 23, 2015
816Cameron Kurozawa-Chowavr 23, 2015
815celina deleonavr 23, 2015
814Monica Hongavr 23, 2015
813Sarah Freebergavr 23, 2015
812Megan McLaughlinavr 23, 2015
811Bryce Curreyavr 23, 2015
810Patrick Fosteravr 23, 2015
809Charlie Shoupavr 23, 2015
808Emilia Sheltonavr 23, 2015
807Annie Strugatskyavr 23, 2015
806Eric Escalanteavr 23, 2015
805Katia Valenzuelaavr 23, 2015
804Dylan Gasperikavr 23, 2015
803Fadia Alhallakavr 23, 2015

APPEL À DÉSINVESTIR L’ARGENT DES QUÉBÉCOIS-ES DE LA COMPAGNIE GOLDCORP INC.

L’argent que cotisent 4 millions de contribuables québécois à la Régie des Rentes du Québec est investit par la Caisse de Dépôt et de Placement du Québec et s’avère soutenir les activités de la compagnie Goldcorp. En effet, en date du 30 septembre 2013, la Caisse investissait nos avoirs dans cette entreprise à hauteur de plus de 246 millions de dollars.

De nombreuses ONG internationales de défense des droits humains et de protection de l’environnement, de même que des scientifiques, journalistes et communautés guatémaltèques n’ont de cesse d’alerter l’opinion publique et les autorités compétentes par rapport aux activités extractives de Goldcorp Inc. au Guatemala. Cette entreprise canadienne inscrite à la Bourse de Toronto possèdent au Guatemala trois projets miniers d’extraction d’or et d’autres métaux précieux (projets Marlin, Cerro Blanco et Chocoyos). Elle est aussi partiellement détentrice du projet minier d’envergure Escobal de l’entreprise Tahoe Resources en tant qu’actionnaire principal, puisqu’elle est détentrice de près de 40 % de cette autre compagnie.

De très graves allégations sont liées à ces projets miniers tant au plan humain qu’environnemental. Les écosystèmes, en particulier les cours d’eau et nappes phréatiques, sont contaminés et durablement détériorés par l’utilisation d’explosifs et de solvants toxiques comme l’arsenic, le mercure et le plomb. Ces opérations extractives engendrent de graves problèmes de santé publique dans les communautés environnantes, comme c’est le cas aux alentours du projet Marlin, en activité depuis 2005. Des taux inquiétants de concentration de métaux lourds dans le sang, des avortements spontanés, des maladies respiratoires et cutanées ont pu y être observés dans des proportions dramatiques par plusieurs organisations de droits humains. Les projets miniers de Goldcorp et Tahoe Resources au Guatemala ont été imposés aux populations autochtones des régions concernées sans qu’elles aient pu exercer leur droit collectif au consentement libre, préalable et informé. Plusieurs instruments de droit international consacrent pourtant ce droit, notamment la Convention 169 de l’Organisation internationale du Travail, ratifiée par le Guatemala. L’État guatémaltèque a pourtant concédé des permis d’exploration et d’exploitation aux deux compagnies canadiennes en violation du droit international, sans consulter les peuples intéressés et sans obtenir leur consentement au sujet des projets extractifs.

Au Guatemala, l’opposition des populations à ces projets miniers est considérable. Dans plus de 74 consultations populaires informelles organisées par les communautés depuis 2005, plus d’un million de Guatémaltèques se sont prononcés clairement et à très forte majorité contre les projets extractifs, notamment contre ceux de Goldcorp et de Tahoe Resources. Les individus et organisations guatémaltèques s’opposant à l’industrie minière font souvent l’objet de menaces et d’attaques, une répression mettant en danger la vie de citoyen-ne-s et ayant déjà fait plusieurs victimes parmi les défenseurs des droits humains. Cette tendance alarmante a culminé en mars 2013, avec l’enlèvement de quatre leaders communautaires et l’assassinat de l’un d’entre eux; tous étaient opposés au projet Escobal.

La Caisse de Dépôt et de Placement dispose depuis 2004 d’une politique claire en matière d’investissement responsable et aspire à l’intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans ses décisions d’investissement. Elle affirme ainsi « favoriser l’investissement responsable de diverses façons, [notamment] par l’exclusion de son portefeuille des titres non conformes au droit local ou international » (www.lacaisse.com, page consultée le 7 janvier 2014). La Caisse a également adhéré à l’initiative des Principes pour l’investissement responsable (PRI) de l’Organisation des Nations Unies, qui reconnaît l’importance pour les institutions de tenir compte des risques et des coûts environnementaux et humains des industries à l’heure de prendre des décisions d’investissements. Le lien financier qui nous relie à la compagnie Goldcorp fait de nous un acteur-clé dans l’ensemble des efforts entrepris pour faire cesser les violations de droits humains et la destruction environnementale au Guatemala. Il est plus que jamais temps d’agir, spécialement en ce qui concerne le projet extractif très controversé Chocoyos, pour lequel Goldcorp a obtenu un permis d’exploitation, mais pour lequel l’extraction n’a pas encore débuté.

Nous demandons à la Caisse de Dépôt et de Placement de retirer les cotisations des Québécois et Québécoises de la compagnie Goldcorp Inc., car il s’agit d’un investissement par lequel nous contribuons à financer au Guatemala des projets extractifs fortement contestés et réputés entraîner de graves dommages humains et environnementaux.