Pétition adressée à l’Office d’investissement des régimes de pension du secteur public du Canada

Nous demandons à l’Office d’investissement des régimes de pension du secteur public du Canada de retirer les cotisations de ses adhérents des compagnies Goldcorp Inc. et Tahoe Resources Inc., car il s’agit d’investissements par lesquels nous contribuons à financer au Guatemala des projets extractifs fortement contestés et réputés entraîner de graves dommages humains et environnementaux.

Nous demandons à l’Office d’investissement des régimes de pension du secteur public du Canada de retirer les cotisations de ses adhérents des compagnies Goldcorp Inc. et Tahoe Resources Inc., car il s’agit d’investissements par lesquels nous contribuons à financer au Guatemala des projets extractifs fortement contestés et réputés entraîner de graves dommages humains et environnementaux.

[signature]

   

202 Signatures
202Laurent Thouinavr 30, 2017
201Claude Deschênesmai 01, 2016
200Marilou Bordeleaufév 16, 2016
199Chibeze Philomena Ojukwujan 30, 2016
198Jean Hudonnov 07, 2015
197Vincent Duhamelsept 08, 2015
196Christiane Baileysept 08, 2015
195Kassidy Crowejuin 01, 2015
194Pascal Lévesquemai 14, 2015
193Clément Berniermai 14, 2015
192Serge Lessardmai 13, 2015
191Luc Béginmai 13, 2015
190Line Martineaumai 13, 2015
189bruce hermonavr 22, 2015
188Marie-Christine Dugalavr 11, 2015
187Mary Croftavr 09, 2015
186Ralph Neumannfév 16, 2015
185Lucie Pelletierfév 15, 2015
184Roberta Peressinifév 14, 2015
183Louise Cotejan 29, 2015
182Moira Rehmerjan 20, 2015
181 Luc Gaudetjan 19, 2015
180Martin Soucydéc 22, 2014
179Jacinthe Girouxnov 28, 2014
178Rosemary Keenanoct 15, 2014
177Anne Chengoct 07, 2014
176Marion Overholtoct 07, 2014
175Kathryn Andersonsept 30, 2014
174Teprine Baldosept 15, 2014
173P. Adlersept 11, 2014
172katiane blanchettesept 01, 2014
171J. Gomberaoût 26, 2014
170Byron Bonaaoût 23, 2014
169Dianne Mahoneyjuil 10, 2014
168Natasha DeSousajuil 09, 2014
167Oriana Muzzin juil 08, 2014
166Bobbie Flowersjuil 08, 2014
165Suzanne Blouinjuil 08, 2014
164Gerald Rowejuil 07, 2014
163Jane Krausejuil 07, 2014
162Margaret Sumadhjuil 07, 2014
161Nancy O'Connorjuil 07, 2014
160Marta Hernandezjuil 07, 2014
159Andres Lopezjuil 07, 2014
158George Baldwinjuil 07, 2014
157Vilma Caceresjuil 07, 2014
156John Lissjuil 06, 2014
155Liliane Peddicordjuil 06, 2014
154Marion de Vriesjuil 06, 2014
153Ian Angusjuil 06, 2014

APPEL À DÉSINVESTIR L’ARGENT DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES DU SECTEUR PUBLIC CANADIEN DES COMPAGNIES GOLDCORP INC. et TAHOE RESOURCES INC.

L’argent que cotisent plus de 260 000 travailleurs et travailleuses du secteur public du Canada à un régime de retraite s’avère soutenir les activités de ces compagnies à travers les investissements qu’effectue l’institution publique. En effet, en date du 30 septembre 2013, l’Office d’investissement des régimes de pension du secteur public du Canada investissait nos avoirs dans Goldcorp, à hauteur de plus de 80 millions de dollars, et dans Tahoe Resources Inc, à hauteur de plus de 12,5 millions de dollars.

De nombreuses ONG internationales de défense des droits humains et de protection de l’environnement, de même que des scientifiques, journalistes et communautés guatémaltèques n’ont de cesse d’alerter l’opinion publique et les autorités compétentes par rapport aux activités extractives de Goldcorp Inc. et de Tahoe Resources au Guatemala. Ces entreprises canadiennes inscrites à la Bourse de Toronto sont détentrices au Guatemala de quatre projets miniers aurifères et d’autres métaux précieux, dont l’un exerce des activités extractives depuis 2005 (projets Marlin, Cerro Blanco, Chocoyos et Escobal).

De très graves allégations sont liées à ces projets miniers tant au plan humain qu’environnemental. Les écosystèmes, en particulier les cours d’eau et nappes phréatiques, sont contaminés et durablement détériorés par l’utilisation d’explosifs et de solvants toxiques comme l’arsenic, le mercure et le plomb. Ces opérations extractives engendrent de graves problèmes de santé publique dans les communautés environnantes, comme c’est le cas aux alentours du projet Marlin, en activité depuis 2005. Des taux inquiétants de concentration de métaux lourds dans le sang, des avortements spontanés, des maladies respiratoires et cutanées ont pu y être observés dans des proportions dramatiques par plusieurs organisations de droits humains. Les projets miniers de Goldcorp et Tahoe Resources au Guatemala ont été imposés aux populations autochtones des régions concernées sans qu’elles aient pu exercer leur droit collectif au consentement libre, préalable et informé. Plusieurs instruments de droit international consacrent pourtant ce droit, notamment la Convention 169 de l’Organisation internationale du Travail, ratifiée par le Guatemala. L’État guatémaltèque a pourtant concédé des permis d’exploration et d’exploitation aux deux compagnies canadiennes en violation du droit international, sans consulter les peuples intéressés et sans obtenir leur consentement au sujet des projets extractifs.

Au Guatemala, l’opposition des populations à ces projets miniers est considérable. Dans plus de 74 consultations populaires informelles organisées par les communautés depuis 2005, plus d’un million de Guatémaltèques se sont prononcés clairement et à très forte majorité contre les projets extractifs, notamment contre ceux de Goldcorp et de Tahoe Resources. Les individus et organisations guatémaltèques s’opposant à l’industrie minière font souvent l’objet de menaces et d’attaques, une répression mettant en danger la vie de citoyen-ne-s et ayant déjà fait plusieurs victimes parmi les défenseurs des droits humains. Cette tendance alarmante a culminé en mars 2013, avec l’enlèvement de quatre leaders communautaires et l’assassinat de l’un d’entre eux; tous étaient opposés au projet Escobal.

L’Office d’investissement des régimes de pension du secteur public du Canada (Investissement PSP) semble aspirer à fonder ses décisions d’investissements sur certains principes éthiques, notamment puisqu’il dispose d’une politique d’investissement responsable. Investissement PSP prétend que cette politique « incarne sa conviction que le comportement responsable des entreprises à l’égard des facteurs liés à l’environnement, à la responsabilité sociale et à la gouvernance (« ESG ») peut généralement avoir une influence favorable sur le rendement financier à long terme » (www.investpsp.ca, page consultée le 14 janvier 2014).

Le lien financier qui nous relie aux compagnies Goldcorp et Tahoe Resources fait de nous un acteur-clé dans l’ensemble des efforts entrepris pour faire cesser les violations de droits humains et la destruction environnementale au Guatemala. Il est plus que jamais temps d’agir, spécialement en ce qui concerne le projet extractif très controversé Chocoyos, pour lequel Goldcorp a obtenu un permis d’exploitation, mais pour lequel l’extraction n’a pas encore débuté.

Nous demandons à l’Office d’investissement des régimes de pension du secteur public du Canada de retirer les cotisations de ses adhérents des compagnies Goldcorp Inc. et Tahoe Resources Inc., car il s’agit d’investissements par lesquels nous contribuons à financer au Guatemala des projets extractifs fortement contestés et réputés entraîner de graves dommages humains et environnementaux.